Les bruits Sonores

"La musique, c’est du bruit qui pense." Victor Hugo

Le complexe des Bruits Sonores  conçu comme deux pavillons de huit mètres de haut se modifie de façon dynamique au rythme du vent . Un réseau structurel de tuyaux en plastique blanc en forme de vigne, reliés entre eux et étirés par des colliers en aluminium.

Environ cinquante kilomètres de fil de polypropylène blanc devrait être nécessaire pour enfiler à travers le treillis afin créer des enceintes naturelles. 

Des supports étant utilisables comme assises ont également été pensé.

En faisant varier le degré de tension de la corde, les bruits sonores pourront réagir au vent de plusieurs manières, des oscillations rythmiques aux ondulations rapides sur ses surfaces. 

Semblables à un arc d’archer, les tuyaux ont été placés en flexion et la corde en tension pour assurer l’intégrité structurelle ainsi que l’amplitude désirée de mouvement dans le vent. Le système structurel interdépendant de ficelles, de tuyaux et de colliers nécessitait une méthode de fabrication flexible.

Une première couture de ficelle à travers les tuyaux permettait d’improviser des stratégies de tissage visant à fournir une enceinte, des ouvertures ou une stabilité.

Les bruits sonores est comme un laboratoire qui nous permet de tester l’idée d’un bâtiment capable de répondre aux stimulis naturels. 

Plutôt que de simplement nous protéger des éléments, les bâtiments du futur pourraient connecter les habitants à leur environnement, leur rappelant sa force et sa beauté.